Biographie de Nicolas Grimaldi

Publié le par Bégnana Patrice

 

Vie.

Nicolas Grimaldi est né le 24 décembre 1933 à Paris. Il n’a connu sa mère que mourante. Son père, Dominique Grimaldi, instituteur corse, est entré à la Poste. Il participa à la fondation de Lutte Ouvrière. En 1958, il obtient l’agrégation de philosophie. Il a enseigné au lycée de Colmar puis pendant dix ans en hypokhâgne à Janson-de-Sailly, à Molière et en khâgne à Jules Ferry à Paris. Les événements de mai 1968 lui déplaisent. Il quitte le parti socialiste. Il acquiert un phare désaffecté au pays Basque. Il intègre ensuite l’université. Il enseigne d’abord à Brest de 1971 à 1973, puis à Poitiers de 1973 à 1976, à Bordeaux de 1976 à 1983 et enfin à l’Université Paris IV-Sorbonne de 1983 à 1994 où il occupe la chaire d’histoire de la philosophie moderne puis celle de métaphysique.

 

Œuvres.

Le Désir et le temps (1971, réédité en 1992) ; Aliénation et Liberté (1972) ; L’Expérience de la pensée dans la philosophie de Descartes (1978) ; L’Art ou la feinte passion. Essai sur l’expérience esthétique (1983) ; Introduccion a la filosofia de la historia de K. Marx (1986) ; Six études sur la volonté et la liberté chez Descartes (1988) ; Descartes. La morale (1992) ; La Jalousie, étude sur l’imaginaire proustien (1993) ; Ontologie du temps (1993) ; Partie réservée à la correspondance (1995) ; L’ardent sanglot (1995) ; Le Souffre et le Lilas. Essai sur l’esthétique de Van Gogh (1995) ; Études cartésiennes : Dieu, le temps, la liberté (1996) ; Le Travail, communion et excommunication (1998) ; Bref Traité du désenchantement (1998 réédité en 2004) ; Ambiguïtés de la liberté (1999) ; L’Homme disloqué (2001) ; Traité des solitudes (2003) ; Socrate, le sorcier (2004) ; Traité de la banalité (2005) ; Le Livre de Judas (2006) ; Descartes et ses fables (2006) ; Préjugés et paradoxes (2007) ; Proust, les horreurs de l’amour, L’homme disloqué (2008) ; Une démence ordinaire (2009) ; Essai sur la jalousie. L’enfer proustien (2010) ; Métamorphoses de l’amour (2011) ; L’Effervescence du vide (2012) ; Les Théorèmes du moi (2013) ; À la lisière du réel. Dialogue avec Anne-Claire Désesquelles (2013) ; Raison et religion à l’époque des Lumières ; Le Crépuscule de la démocratie ; Les Idées en place. Mon abécédaire philosophique (2014).

 

 

Publié dans Auteurs

Commenter cet article

jicé 02/11/2014 09:10

A son sujet l y a un très bon entretient dans Libération dans lequel ce quand même drôle de bonhomme se résume bien... cela date de la sortie de son livre sur la croyance religieuse qu'il définit comme une forme de maladie mentale, ce qui me parait un propos très mesuré et très sage... Je dois l'avoir quelque part, tu pourrais l'ajouter en document. A+