Fiche 16 (L, ES, S) : La matière et l'esprit

Publié le par Bégnana

La matière et l’esprit (L, ES, S).

Le réel se présente sous au moins deux formes. Dans la mesure où on admet hors de nous un réel que nous percevons et qui reste indépendant de la perception, il est matière. Dans la mesure où nous percevons certains de nos états intérieurs, que nous pensons, etc. il est esprit. D’un côté, il paraît impossible de nier ce réel hors de nous sur lequel nous exerçons nos actions par l’intermédiaire de nos corps, ce réel qui nous affecte et dont nous avons besoin. D’un autre côté, comment ne pas admettre un réel différent de la matière capable de la représenter ? Bref, le réel serait double : matière et esprit.

On peut penser alors que l’esprit peut agir sur la matière et réciproquement. Mais si le réel a ces deux formes, on peut comprendre une action d’un corps matériel sur un autre. On peut aussi comprendre une relation entre des représentations. Mais comment la matière pourrait-elle agir sur autre chose qu’elle et inversement ?

Le problème alors sera de savoir si on peut réduire la matière à l’esprit (idéalisme) ou si on peut réduire l’esprit à la matière (matérialisme) ou bien si le réel présente en quelque sorte ces deux faces (monisme) ou s’il faut conserver un réel composé de deux natures irréductibles (dualisme).

 

 

Publié dans Fiches

Commenter cet article

Janick 28/12/2015 10:07

Bonjour,
Je recherche, pour la noter dans un article, la référence bibliographique de cette phrase de Merleau-Ponty "L'esprit n'est pas ce qui descend dans mon corps mais ce qui en émerge" C'est un phrase que j'ai trouvée sur internet mais sans référence, juste avec le nom de Merleau Ponty, alors est-elle vraiment de lui ?
merci pour votre réponse.
Janick

Bégnana Patrice 30/12/2015 14:17

Il s'agit vraisemblablement d'une citation de la "Phénoménologie de la perception" (1945). Remarquez le caractère anti-platonicien puisque dans le "Phèdre", Platon présente un mythe qui fait que l'âme descend dans un corps.