Sujet et corrigé (terminales technologiques) : Un objet technique peut-il être considéré comme une oeuvre d'art ?

Publié le par Bégnana

Il arrive qu’en déambulant dans un musée, on contemple aussi bien des œuvres d’art d’une ancienne culture ou des objets techniques dont la beauté nous émeut. Un objet technique peut-il être considéré comme une œuvre d’art ? Dans la mesure où l’objet technique sert et doit être usé, il est fait pour être manier et non contempler. On ne peut donc le considérer comme une œuvre d’art. Cependant, dans la mesure où il est fait, l’objet technique peut comme l’œuvre d’art être considéré dans ses aspects esthétiques. Dès lors, on peut se demander si un objet technique peut être considéré en tant qu’objet technique comme une œuvre d’art.

 

L’objet technique est utile alors que l’œuvre d’art représente de sorte qu’un objet technique ne peut être considéré comme une œuvre d’art. En effet, ce qui fait l’objet technique, ce n’est pas simplement qu’il est fabriqué. C’est que, comme l’outil, il sert. Si donc on ne l’utilise pas, il n’est plus un objet technique.

Le considérer, c’est-à-dire le représenter, c’est justement ne pas le considérer comme un objet technique, c’est le supprimer comme objet technique. Détourne-t-on un objet technique comme Marcel Duchamp avec son urinoir inversé baptisé « Fontaine » qu’on lui supprime sa fonction technique de sorte que l’œuvre d’art qu’il est devenu interdit tout usage. D’ailleurs, l’usure de l’objet technique n’est pas celle de l’œuvre d’art. Celle-ci se dégrade par ses matériaux comme une peinture par exemple alors que l’objet technique porte la marque de son utilisation et est voué à disparaître.

Toutefois, un objet technique peut être fait aussi pour être contemplé comme un beau meuble. Dès lors ne peut-on pas le considérer comme une œuvre d’art ?

 

L’objet technique peut être considéré comme une œuvre d’art en tant que la beauté est aussi visée dans sa fabrication, voire avec le recul du temps dans un objet désuet dont la beauté ressort. En effet, tout objet technique comme toute œuvre d’art est fabriqué comme l’indique la parenté des deux termes provenant chacun d’une langue ancienne et renvoyant au domaine de la fabrication. Les armes, les meubles, et surtout l’ensemble de l’architecture témoigne de cette proximité. Les édifices religieux sont faits à la fois pour abriter la prière et pour être contemplés. Dès lors, cela a un sens d’admirer un objet technique pour ses qualités esthétiques.

L’artisan qui fait un beau meuble tient compte à la fois de sa fonction et du fait qu’il va être considéré, c’est-à-dire contempler. Dès lors, considérer l’objet technique comme une œuvre d’art est tout à fait légitime.

Toutefois, il y a quelque chose de plus dans l’œuvre d’art, c’est la signification qui est absente de l’objet technique. Dès lors, n’est-il pas impossible de considérer un objet technique comme une œuvre d’art ?

 

L’œuvre d’art représente quelque chose, l’objet technique ne représente rien. La beauté artistique réside moins dans la simple harmonie que dans l’heureux rapport entre la forme et l’expression. Ainsi apprécie-t-on dans un tableau du Titien comme la « Vénus à l’organiste » à la fois pour la qualité de la technique du peintre mais pour la représentation qu’il propose d’une opposition entre la peinture et la musique quant à l’appréhension de la beauté que manifeste l’organiste qui se détourne de son instrument pour se tourner vers la Vénus qu’il regarde comme le spectateur.

À l’inverse, l’objet technique en tant que tel ne représente rien. Il sert à la vie, il ne sert pas à représenter la vie. C’est pourquoi une œuvre architecturale n’est pas un objet technique à proprement parler mais une œuvre d’art qui représente la vie, religieuse, politique etc. Et de même qu’on peut détacher un objet technique de sa fonction technique, on peut détacher une œuvre d’art de son caractère artistique pour la transformer en objet technique comme lorsqu’un édifice religieux sert à abriter par exemple. Dès lors, l’objet technique en tant que tel ne peut être considéré, c’est-à-dire appréhender, comme une œuvre d’art.

 

En un mot nous nous sommes demandé si un objet technique pouvait être considéré comme une œuvre d’art. Nous avons vu d’abord que ce n’était pas possible car il est fondamentalement utile. Toutefois il est apparu ensuite que l’objet peut être fait pour être beau et utile. Dès lors, l’objet technique pouvait légitimement être considéré comme une œuvre d’art. Toutefois, la beauté n’est pas le seul critère de l’œuvre d’art. Il faut aussi qu’elle représente quelque chose. C’est pourquoi l’objet technique qui jamais ne représente ne peut être considéré en tant que tel comme une œuvre d’art.

 

Commenter cet article