Vico - Brève biographie

Publié le par Bégnana

Giambattista Vico est né le 23 juin 1668 à Naples. Son père Antonio Vico (1636-1706) est un libraire, modeste selon son fils. Sa mère, Candida Masullo (1633-1699), est la fille d’un carrossier. Vico fait ses études primaires et secondaires à l’École des jésuites. Il prétendra être surtout un autodidacte. Toutefois, il fait des études de lettres et de rhétorique à l’université de Naples.

En 1686, il quitte Naples pour Vitollia. Il y est précepteur des fils de Domenica Rocca.

En 1694 il devient docteur en droit civil et canon.

En 1695, il part pour Rome. Il épouse Teresa Caterina Destito avec qui il aura huit enfants dont trois qui mourront en bas âge.

À partir de 1699, il est professeur de rhétorique à l’université de Naples. Il perd sa mère. Le 18 octobre, à l’âge de 31 ans, il prononce le premier de ses « Discours inauguraux ». Dans les universités italiennes de l’époque, l’année universitaire commençait par un discours où le professeur précisait sur certains points ses intentions pédagogiques. Les Orazioni inaugurali prononcées par Vico de 1699 à 1706 furent rassemblées et publiées en un volume qui s’achève sur un « Exposé final ».

En 1706, il perd son père.

En 1709, il publie La méthode des études de notre temps.

En 1711 il publie L’antique sagesse de l’Italie (De antiquissima Italorum sapientia ex linguae originibus eruenda librir tres).

En 1725, il publie son œuvre majeure Principes d’une science nouvelle relative à la nature commune des nations (Principi di scienza nuova d’intorno alla comune natura delle nazioni).

En 1728, il écrit une Vie de Giambattista Vico par lui-même.

En 1741, son fils Gennaro lui succède. Il quitte l’université pour devenir l’historiographe de Charles III, roi de Naples.

En 1744, il publie la dernière version de son œuvre majeure. Vico meurt le 23 janvier 1744 à Naples.

 

Publié dans Auteurs

Commenter cet article